Euro
15 Juin 2020 à 09h14 - 111

Girardin : comment bénéficier de la garantie de bonne fin financière et fiscale ?

Étudiant, Dactylographie, Clavier, Texte

L’investissement Girardin outremer qui se traduit par une réduction d’impôts est risqué et nécessite d’être couvert par une garantie. Il est plus précisément question de la garantie de bonne fin financière et fiscale. De quoi s’agit-il et comment en bénéficier ?

Une couverture contre les risques inhérents au placement

C’est une garantie destinée à protéger le souscripteur au dispositif Girardin contre les risques suivants :

  • les risques financiers : l’investisseur engage une somme importante en entrant dans le mécanisme du dispositif. Il devient en effet associé d’une société de portage. Cette dernière sera une société par action simplifiée (SAS) ou une société en nom collectif (SNC) qui est la forme juridique la plus risquée en raison de la responsabilité illimitée des associés. En cas de défaillance de l’exploitant qui est également associé au sein de la société, l’investisseur perd définitivement sa mise, laquelle ne peut être remboursée, tandis que la réduction d’impôt accordée en une seule fois dès le début de l’investissement sera restituée à l’administration fiscale.
  • les risques d’ordre fiscal : outres les pièges évoqués ci-dessus, l’investisseur peut aussi perdre ses avantages fiscaux dans le cas où l’exploitant n’est pas éligible au dispositif, ou encore en cas de défaillance du montage lui-même, quelle que soit son origine.

Comment sécuriser son placement en bénéficiant de la couverture ?

C’est le spécialiste en montage Girardin qui propose cette garantie de bonne fin financière et fiscale, ainsi que d’autres couvertures destinées à sécuriser le dispositif tout au long de la période d’exploitation. Sa mission est de monter le dossier Girardin qui fonctionne sur la base d’un mécanisme assez complexe. En effet, celui-ci se traduit par diverses opérations, dont la constitution de la société de portage qui prend en main la collecte des apports des associés, l’acquisition du matériel ou de l’immobilier social, la collecte des loyers et le remboursement du crédit bancaire.

En savoir plus sur https://www.groupe-profina.com/espace-outre-mer/presentation/loi-girardin/

Réagissez !