Euro
22 Mars 2020 à 19h26 - 99

Quels sont les placements pour booster une trésorerie d'entreprise ?

Sachez gérer les excédents de trésorerie de votre entreprise en optant pour des placements rémunérateurs ! Il vaut mieux en effet ne pas immobiliser ces liquidités afin de réaliser davantage de gains et de profits. Le choix de la meilleure solution ne doit pas être pris à la légère cependant. Dans un premier temps, il est nécessaire de répertorier tous les types de placements sur le marché, le but étant de sélectionner ceux qui répondent le plus à vos attentes, sans oublier bien sûr leur concordance avec votre patrimoine existant.

Les produits financiers

Il existe toute une panoplie de produits financiers.

Citons les organismes de placement collectif en valeurs mobilières OPCVM qui gèrent des fonds collectifs. Parmi ceux-ci, les fonds communs de placement (FCP) et les sociétés d’investissement à capital variable SICAV. Les revenus collectés seront versés aux porteurs de parts des FCP et aux propriétaires des SICAV. La durée de placement pour les OPCVM est d’environ une dizaine d’années, avec un rendement escompté de plus de 7% par an.

Argent, Pièces De Monnaie, Monnaie

Les fonds d’investissement de proximité (FIP) et les fonds communs de placement pour l’innovation (FCPI), quant à eux, sont des produits d’investissement nécessitant une certaine durée d’engagement (qui est de l’ordre de 5 ans). Idem pour les sociétés pour le financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel SOFICA.

Dans la majorité des cas, ce sont des produits risqués mais à rentabilité élevée. Le choix doit par conséquent reposer sur les conseils d’un CGP après simulation.

Les produits d’épargne

Ils sont déclinés en épargne logement, épargne en actions, épargne assurance-vie ou encore en épargne retraite, etc. Le choix repose non seulement sur vos attentes sur le long terme ou sur le moyen terme mais aussi sur vos objectifs de rendement ainsi que sur les risques possibles. Si les fonds en euros sont faiblement rémunérés, il existe désormais des unités de comptes intégrés par les assureurs dans les nouveaux produits d’épargne afin de booster les rendements.

Les produits immobiliers

Ce sont surtout les produits à gestion déléguée qui sont les plus intéressants, par exemple ceux rémunérés ci-après :

- les sociétés civiles de placement immobilier SCPI : ce sont des produits dits pierre-papier dont le rendement moyen est de 4.5%. Elles sollicitent différents types d’immeubles pour générer des revenus locatifs distribués auprès de tous les associés porteurs de parts. C’est un opérateur spécialisé qui se charge de l’acquisition du parc, de même que de sa gestion. La durée de placement recommandé est de plus de 8 ans, voire au-delà de 10 ans.

- les organismes de placement collectif immobilier OPCI : même principe que pour les SCPI mais dont la composition ne repose pas seulement que sur l’immobilier. Les OPCI contiennent en effet des liquidités (obligatoires) ainsi que des valeurs mobilières (facultatives). Si la liquidité est meilleure que celle des SCPI, le rendement est cependant moins significatif : il est en moyenne de 2.5% à 3%.

- les sociétés civiles immobilières SCI. C’est un gérant nommé par les associés qui gère la SCI, laquelle distribuera les revenus locatifs issus de la mise en location de l’immobilier.

En savoir plus sur les solutions complémentaires sur compta-online.com.

Les bonnes questions à se poser

Quel que soit le choix à opérer, il est déterminant de se poser les bonnes questions, telles que le montant que vous êtes prêt à injecter dans votre nouveau placement de trésorerie, votre horizon de placement, le type d’investissement (de distribution ou de capitalisation), le niveau d’acceptation des risques, le rendement que vous souhaitez atteindre. Le choix d’un bon conseiller en gestion de patrimoine est de mise ; il vaut mieux le choisir « indépendant » pour des recommandations objectives et sur mesure.

Réagissez !