Euro
3 Juillet 2020 à 18h53 - 36

L'immobilier professionnel en SCPI : un refuge en temps de crise ?

Sécurisez vos investissements et votre portefeuille de placements en temps de crise, en optant pour l’immobilier professionnel en SCPI ! Ce sont des actifs pierre-papier qui ont su maintenir le cap tout au long de la dégradation brutale de la situation économique due à la pandémie du Covid-19. Pourquoi la SCPI et quel intérêt de choisir celles se basant sur l’immobilier professionnel ?

Peu de lésion constatée sur la SCPI

Avant d’approfondir le sujet, rappelons que le pilotage de la société civile de placement immobilier repose sur un spécialiste qui est la société de gestion en charge de sa commercialisation. C’est cette dernière qui déploie toutes les stratégies afférentes destinées à produire des revenus locatifs. Ces derniers proviennent d’un parc qui accueille plusieurs types d’immeubles dont les locataires se distinguent par la diversification sectorielle de leur activité.

Entrepreneur, Démarrez

Ainsi les SCPI jouissent d’une très intéressante diversification, ce qui permet de répartir efficacement les risques en cas de ralentissement ou de récession économique, comme c’est le cas pendant la crise actuelle touchant non seulement une grande partie du territoire français mais aussi du reste du monde.

Le secteur du tourisme et celui de l’éducation ont été fortement impacté par ce choc économique du premier semestre 2020. Certaines SCPI tablent sur les hôtels ainsi que sur l’immobilier rattaché à l’éducation certes, mais elles ont continué à fonctionner grâce aux autres immeubles qui ont maintenu le versement de leurs revenus locatifs, en particulier les immeubles de bureaux et certains murs de commerces basés sur la grande distribution de produits de première nécessité.

Pourquoi cibler les SCPI exploitant de l’immobilier professionnel ?

C’est par le biais du parc immobilier professionnel que l’on retrouve un potentiel élevé de diversification, comme nous l’avons expliqué ci-dessus. Cependant, d’autres avantages font que la souscription aux SCPI professionnelles sont intéressantes en période trouble. En voici les raisons :

  • les locataires sont de grandes enseignes, généralement des PME en bonne santé financière. Ainsi, même en cas de gel de leur activité, elles sont dotées d’une réserve et d’une certaine provision leur permettant de continuer à s’acquitter de leurs charges, dont les loyers. Le parc SCPI inclut également quelques TPE qui sont les plus fragilisées mais qui occupent le patrimoine à une faible proportion. L’Autorité des marchés financiers a d’ailleurs recommandé aux sociétés de gestion d’adapter une certaine mesure de flexibilité en ce qui concerne les TPE les plus en difficulté.
  • Le bail locatif des entreprises locataires est de qualité ; ils sont souscrits sur une durée minimale de 6 ans pour la plupart de ces derniers. Ainsi, pas de risque d’inoccupation subite en temps de dépression économique.
  • Les locataires du parc professionnel des SCPI ont été sélectionnés à l’avance pour leur solvabilité.

Par ailleurs, pour une même typologie d’immeubles, par exemple ceux à usage de bureau, la diversification est encore plus intéressante en raison de l’hétérogénéité des secteurs d’activité.

Qu’en est-il des autres types de SCPI ?

Les SCPI n’utilisent pas seulement que le parc d’immeubles professionnels (ce sont les SCPI de rendement qui offrent la meilleure rentabilité). Il existe également une autre famille de ces actifs appelée les SCPI fiscales, dont le patrimoine se compose d’immeubles de logement.

Ces SCPI peuvent aussi être souscrites dans le but de réduire l’impôt sur le revenu de l’investisseur. Cependant, le parc étant loué par des particuliers, à titre de logement principal, les baux ne sont pas toujours garantis de même que la solvabilité de ces derniers. Il vaut donc mieux choisir des sociétés de gestion à forte solidité financière qui détiennent ces SCPI fiscales, et qui seront en mesure de supporter les éventuelles défaillances d’exploitation.

Réagissez !