Euro
9 Décembre 2019 à 09h10 - 166

Que penser d'une chambre en EHPAD pour investir ?

De plus en plus de seniors en situation de dépendance choisissent de séjourner dans des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), ce qui fait de ces résidences avec services un des meilleurs placements en matière de location meublée. Que penser toutefois de l’investissement dans une chambre d’EHPAD ? Les avantages et les risques détaillés dans notre article.

Un EHPAD n’est pas qu’un simple bien immobilier

Rappelons qu’un EHPAD est mis en location totalement meublé et équipé de manière à répondre aux attentes des seniors en perte d’autonomie. Ces résidences sont aussi sécurisées, et des services divers y sont proposés. Il ne s’agit donc pas tout à fait d’un bien immobilier loué meublé mais bien plus encore. Une unité médicale est déployée dans chaque EHPAD, les résidents bénéficiant d’un suivi médical par le médecin coordonnateur, ainsi que des soins quotidiens par l’équipe d’infirmiers. Les résidents souffrant de la maladie d’Alzheimer sont aussi pris en charge par la plupart de ces résidences seniors.

Les avantages de placer son argent dans un EHPAD

Les seniors préfèrent alors loger dans ces établissements modernes, confortables et pratiques, d’où la hausse des demandes et des réservations. En plaçant votre argent dans un EHPAD, vous garantissez ainsi votre mise puisque les risques d’inoccupation et par conséquent d’absence de loyers sont inexistants. Le rendement annuel est d’environ 4% à 4.5% ; or, les risques sont minimes, ce qui fait de ce produit de placement un excellent actif à exploiter sur le long terme.

Par ailleurs, vous ne vous préoccupez pas de la gestion quelconque de l’EHPAD puisque c’est un exploitant qui endosse cette charge. Ses missions s’étendent depuis l’achat du bien et son entretien jusqu’à la proposition des programmes d’investissement et de défiscalisation auprès des investisseurs. Il reverse ensuite les loyers à ces derniers. Ce qui veut dire que non seulement vous percevez des compléments de revenus mais vous réduisez aussi votre impôt grâce à votre statut de LMNP.

Les activités d’un EHPAD sont contrôlées par l’État, avec la signature de l’accord tripartite. Il s’agit donc d’un actif de qualité.

Quels risques ?

Les risques principaux ne proviennent pas de l’EHPAD proprement dit, mais plutôt de la fiabilité du gestionnaire. Mauvaise gérance, médiocrité de la prise en charge des résidents, non-conformité aux exigences en vigueur, chiffre d’affaires en baisse : tels sont les indicateurs à surveiller avant de choisir son gestionnaire. Une fois que l’EHPAD est en déclin, il sera encore plus difficile de le revendre. Il est parfois recyclé en un logement classique meublé pour des locataires ordinaires, avec les inconvénients et les désagréments qui peuvent être causés sur la trésorerie de l’investisseur (suspension temporaire des versements des loyers, etc.).

La plus-value n’est garantie qu’au niveau de la valorisation foncière uniquement (c’est-à-dire de la valeur du terrain qui augmentera au fil des ans). L’EHPAD proprement dit ne jouit pas forcément de cette même valorisation puisqu’il ne s’agit pas d’un simple bien immobilier mais de tout un lot incluant aussi le mobilier, les services et les soins, le tout verrouillé au moyen d’un bail commercial.

En ce qui concerne le couple rendement-risque, l’EHPAD fait exception à la règle suivant laquelle un actif à haut rendement est risqué. Cet excellent produit de placement en effet jouit non seulement d’une rentabilité locative intéressante tandis que les risques d’inoccupation sont faibles. Il est d’ailleurs tout à fait possible de simuler cet investissement, qui peut se faire 100% en cash, 100% à crédit ou à crédit avec l’apport propre de l’investisseur. En ce qui concerne la durée de détention, elle sera d’au moins 9 ans (si vous profitez du dispositif Censi-Bouvard).

Collectez les meilleures informations sur villeactivepnns.fr pour choisir votre EHPAD et sécuriser votre placement.

Réagissez !